Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Annuaire

BRASSARD Colline

Muséum national d’Histoire naturelle
UMR 7209 du CNRS
Archéozoologie, Archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements
case postale 56
55 rue Buffon
75005 Paris (France)
co.brassard@gmail.com






Statut
Docteur vétérinaire, doctorant (Muséum national d’histoire naturelle)

Principales fonctions
Doctorante archéozoologue - UMR 7209 (équipe BEASTH) et UMR 7279 (MECADEV - équipe FUNEVOL)

Charges administratives
Membre élu au Conseil scientifique du MNHN (4e collège - liste indépendante "Demain, le Muséum" – suppléante)
Membre du laboratoire d’anthropologie anatomique et de paléopathologie de Lyon - équipe d’égyptologie anatomique (animale et humaine)

Enseignements
Missionnaire École Doctorale 227
Interventions dans les TP Statistiques du Master EPNS ; Visites de la Ménagerie (pour les élèves du secondaire et dans le cadre de stages VIGIE-NATURE) ; Enseignement de biodiversité en anglais pour des secondes ; Conférences pour les professeurs du secondaire sur les relations Hommes-animaux en Egypte ancienne

Sujet de thèse
Commensalisme et domesticité chez les canidés de l’Ancien monde du Tardiglaciaire à l’Holocène : étude morpho-fonctionnelle et diachronique comparée de la mandibule du renard roux et du chien
Du fait d’une importante plasticité phénotypique, le chien a connu d’importantes modifications de sa morphologie et de sa physiologie, notamment en raison de sa proximité avec l’Homme. Un bon indicateur de cette évolution – tant morphologique que fonctionnelle – est la mandibule, un os particulièrement robuste et résistant, donc assez fréquemment retrouvé en contexte archéologique. Cette thèse se propose de suivre l’évolution morpho-fonctionnelle de la mâchoire inférieure du chien en Europe occidentale entre le Tardiglaciaire et l’âge du Bronze, en la comparant avec celle du renard roux, qui fait l’objet d’encore peu d’études en archéozoologie. Comparer les trajectoires évolutives d’une espèce domestique et d’une espèce commensale devrait permettre de préciser l’impact de la relation Homme-animal sur les adaptations des canidés aux débuts de l’Holocène. A partir de vestiges archéologiques contextualisés sur la période de temps considérée, l’enjeu sera donc de préciser les répercussions des changements techno-économiques et des mouvements de population humaine et animale sur les espèces canine et vulpine. Par exemple, il s’agira de voir si l’acquisition de la capacité à digérer l’amidon lors de la transition néolithique s’est accompagnée de transformations morpho-fonctionnelles sur l’appareil manducateur. L’approche est pluridisciplinaire : à partir de reconstitutions 3D de mandibules obtenues par photogrammétrie, il s’agit d’étudier la forme grâce à la morphométrie géométrique et d’étudier la fonction (la force de morsure) en inférant au matériel archéologique le modèle biomécanique établi grâce à la dissection d’individus actuels. Les variations constatées seront comparées avec celles observées chez le renard pour être mises en relation avec les contraintes écologiques naturelles et anthropiques auxquelles les deux canidés ont été soumis.

Parcours universitaire
2017-2020 : Thèse de Doctorat, École Doctorale « Sciences de la Nature et de l’Homme : Evolution et Ecologie » (ED 227), UMR 7209 – UMR 7179, CNRS-Muséum national d’Histoire naturelle.

2011-2017 : Doctorat de Médecine vétérinaire - Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon (Vetagro Sup)
Master 1 Recherche biomédicale - Université Lyon 1

2015-2017 : Master 2, Mention Évolution, Patrimoine Naturel et Sociétés, Spécialité Quaternaire et Préhistoire, Parcours « Bioarchéologie », Muséum national d’Histoire naturelle.
Master 1, Mention Évolution, Patrimoine Naturel et Sociétés, Spécialité Quaternaire et Préhistoire, Parcours « Bioarchéologie », Muséum national d’Histoire naturelle.

2009-2011 : CPGE Champollion, BCPST

Publications
Brassard C., Callou C., in prep., "Sex determination of archaeological dogs using the skull and mandible : evaluation of non-metric traits and supervised analysis on modern and ancient breeds"

Brassard C., in prep., "Le chien en Egypte ancienne : approche archéozoologique et apports de la craniologie", Paleobios 20.

Brassard C., 2017, Le chien en Egypte ancienne : approche archéozoologique et apports de la craniologie. Application à une série de chiens momifiés (El-Deir) et comparaison avec des chiens actuels et anciens (Kerma), Thèse d’exercice vétérinaire, Lyon : Université Claude-Bernard Lyon 1, 213 p.

Communications
Brassard C., Callou C., 2018, Identifier le sexe d’un chien archéologique à partir de la tête osseuse : une utopie ? Comm. orale, Colloque "Relations Hommes-Canidés", Bordeaux-Pessac, oct. 2018.

Posters
Brassard C., Brehard S., Callou C., Cornette R., Herrel A., Tresset A., Commensalisme et domesticité chez les canidés de l’Ancien monde du Tardiglaciaire à l’Holocène : étude morpho-fonctionnelle et diachronique comparée de la mandibule du renard roux et du chien., poster, Colloque "Relations Hommes-Canidés", Bordeaux-Pessac, oct. 2018.

Rapports
Brassard C., 2017, Etude morphologique et morphométrique d’une série de crânes de chiens égyptiens momifiés (El-Deir). Comparaison avec les chiens de Kerma et des spécimens actuels, Mémoire de Master 2, MNHN, 60 p.

Brassard C., 2016, Evaluation de critères morphologiques qualitatifs et quantitatifs pour l’identification du sexe à partir du calvarium chez le chien domestique à des fins d’application en contexte archéologique, mémoire de Master 1, MNHN, 20 p.

Brassard, C., Forest, V., 2015, Etude archéozoologique d’un squelette d’équidé. ZAC Bel Ami - Servian (Hérault). (Période moderne), Rapport d’expertise, 4 pages.
Brassard, C., Leonardi, H., 2014, La vaccination anti-mélanome : limites et perspectives actuelles, Mémoire de Master 1, Université Claude-Bernard Lyon 1, 23 p.

Brassard C., 2013, Anthropozoologie du chat en Egypte ancienne : Etude de la place du chat dans le monde égyptien antique, de sa relation avec l’Homme et apport de l’Histoire de sa momification, Mémoire de Master 1, Université Claude-Bernard Lyon 1, 103 p. Disponible sur ce lien.