Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Plateaux techniques

Spectométrie de masse isotopique

par Christine LEFEVRE, Marie Balasse - publié le , mis à jour le

Responsabilité scientifique : Marie Balasse
Responsabilité technique : Joël Ughetto
Animation scientifique : Elise Dufour

Objectifs scientifiques et organisation

Le SSMIM est dédié aux problématiques de l’anthropologie historique et préhistorique, à des fins de reconstitutions paléoalimentaires et paléoenvironnementales.

Le service est piloté par un conseil de service présidé par Marie Balasse et constitué d’un membre représentant de chaque unité scientifique impliquée historiquement dans le projet de création du service (5 UMR MNHN/CNRS et une UPR CNRS) et de Joël Ughetto (responsable technique de l’équipement). Jean-Denis Vigne (dir. UMR 7209) et Elise Dufour (en charge de l’animation scientifique autour du SSMIM) y sont membres invités. Le conseil se réunit périodiquement dans le but de rassembler les demandes d’analyses. Les programmes scientifiques soumis au conseil de service doivent bénéficier d’un financement, garantissant que le programme a été préalablement évalué par une instance de la recherche. Le conseil a un rôle de planification du calendrier d’analyses en fonction des échéances.

L’équipement analytique

Le service de spectrométrie de masse isotopique comprend deux équipements analytiques :

-  un préparateur automatisé (Kiel IV) interfacé à un spectromètre de masse isotopique (DeltaV Advantage) pour l’analyse des δ13C et δ18O des carbonates (mise en service en 2006). Cet équipement permet des dosages isotopiques sur des biocarbonates (os et dents de mammifères dont fossiles animaux ou humains rares, otolithes de poissons, coquilles de mollusques, coraux) ou des carbonates (spéléothèmes, sols).

-  un analyseur élémentaire (Flash 2000) interfacé à un spectromètre de masse isotopique (DeltaV Advantage) pour l’analyse des δ13C et δ15N de la matière organique (mise en service en 2009). Dans le domaine de l’anthropologie, les échantillons sont essentiellement du collagène, de la kératine et des plantes.

Le conseil de service

Le service est piloté par un conseil de service constitué d’un membre représentant de chaque unité scientifique
impliquée historiquement dans le projet de création du service (voir
partenaires), ainsi que de Joël Ughetto (IE CNRS), responsable technique
de l’équipement. Le conseil se réunit avec une périodicité de quatre
mois, dans le but de rassembler les demandes d’analyses. Les programmes
scientifiques soumis au conseil de service doivent bénéficier d’un
financement
, garantissant que le programme a été préalablement évalué
par une instance de la recherche. Le conseil n’a pas un rôle
d’évaluation, mais de planification du calendrier d’analyses en fonction
des demandes et des échéances.

Conditions d’acceptation des projets et rôle de conseil aux
utilisateurs

Chaque demande de temps-machine doit être accompagnée d’un formulaire précisant les sources de financement et donnant un court résumé (15 lignes max) du projet scientifique dans lequel s’inscrivent les financements obtenus.

Dans le cas d’un programme n’ayant pas obtenu de financement spécifique (et n’ayant donc été évalué par aucune instance), le conseil pourra attendre du demandeur un dossier argumentant brièvement la problématique et surtout l’adéquation des mesures isotopiques au traitement de cette problématique.

Dans tous les cas, la faisabilité technique des projets est discutée avec la responsable du SSMIM (M. Balasse) avant acceptation.

Le critère de sélection pour le renouvellement des projets sera la qualité des publications qui en sont issues.

*** Les utilisateurs s’engagent à faire figurer le service de spectrométrie de masse isotopique du Muséum et la Région Ile-de-France dans les remerciements de leurs publications. Ils sont tenus de communiquer à la responsable du SSMIM une copie des publications utilisant les mesures du SSMIM au moment de la parution de la publication.***

Tarification des analyses de carbonates

La tarification de l’analyse (analyse couplée δ18O et δ13C) ne comprend pas le coût de la préparation de l’échantillon (prélèvement +
purification de l’échantillon).

Tarif interne :
7 € : unités partenaires du projet déposé à la région.

Tarifs extérieurs :
7 € pour les demandes émanant du CNRS et autres établissements publics français ou étrangers.
20,5 € pour les demandeurs relevant du droit privé.

Les partenaires « historiques »

Les partenaires historiques sont ceux qui étaient associés au projet de création soumis à la Région Île-de-France pour le financement d’une partie de l’achat de l’équipement :

- UMR 5197, "Archéozoologie, Histoire des sociétés humaines et des peuplements animaux" (J.-D. Vigne)
- UMR 5143 "Paléobiodiversité et paléoenvironnements" (S. Sen)
- UMR 5198 "Les hominidés au quaternaire : milieux et comportements" (F. Semah)
- UMR 7159 "LOCEAN" (L. Eymard)
- UPR 2147 " Dynamique de l’évolution humaine : individus, populations, espèces" (A.M. Guihard-Costa)
- UMR 5145 " Eco-Anthropologie et ethnobiologie" (S. Bahuchet)

Bilan d’activité 2007-2011 : téléchargez le pdf