Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Annuaire

MORAND Nicolas

Archéozoologie, Alexandrie, Égypte, faune, périodes historiques

Muséum national d’Histoire naturelle
UMR 7209 du CNRS
Archéozoologie, Archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements
case postale 56
55 rue Buffon
75005 Paris (France)
33 (0)6 36 54 01 91
nicolas.morand@mnhn.fr

Statut
Doctorant contractuel (Muséum national d’Histoire naturelle sous la direction de Sébastien Lepetz)

Principales fonctions
Doctorant / Archéozoologue

Thèmes de recherche
Sujet de thèse : Approche archéozoologique de la cité d’Alexandrie de sa fondation à l’époque moderne (IVe siècle av. J.-C. – XVIIIe siècle).
Doctorat sous la direction de Sébastien Lepetz.

Ce travail de doctorat s’appuie sur les échantillons fauniques provenant de quatorze sites archéologiques dont les fouilles ont été dirigées par l’équipe française du CEAlex (Centre d’Études Alexandrines). Ces occupations sont datées entre la fondation de la cité par Alexandre le Grand, au IVe siècle avant notre ère, et la fin de l’époque moderne. Le choix d’étudier les restes fauniques sur toute l’amplitude chronologique de l’occupation de cette cité majeure du bassin méditerranéen s’attache à l’opportunité d’appréhender les rapports des populations avec les animaux sur de nombreux aspects dans une cité hellénistique devenue romaine, byzantine et ottomane. Les transitions culturelles et leurs impacts sur les pratiques alimentaires, artisanales et funéraires seront ici mesurés.
Cette étude diachronique va donc enrichir nos connaissances sur les choix de consommation et les techniques de préparations culinaires. Les circuits d’approvisionnement mais aussi d’évacuation des denrées carnées et des chaînes opératoires (boucherie – travail des matières animales) seront mieux connus. Les pratiques funéraires associant les animaux seront également mieux cernées.
Enfin, une analyse comparative des résultats archéozoologiques est envisagée avec les autres sources archéologiques disponibles (vestiges archéologiques, travaux d’historiens et corpus iconographiques) en rapport direct ou indirect avec les animaux.

Parcours
-  2012 : Licence d’histoire et d’archéologie à l’Université de Rouen
-  2014 : Master (archéologie et archéozoologie) à l’université de Rouen sous la direction de S. Lepetz, C. Bemilli, N. Monteix
-  2015-2016 : Participation à l’ERC Rurland(Rural Landscape in north-eastern Roman Gaul) dirigé M. Reddé
Sous la forme d’un contrat à durée déterminée, j’ai encodé les données archéozoologiques dans la base MyOS et traité les premiers résultats d’une synthèse archéozoologique sur le quart nord-est de la Gaule (projet mené par S. Lepetz)
-  2014-2016 : Contrats à durée déterminée en archéozoologie au CRAVO(Centre de recherches de la Vallée de l’Oise, Compiègne, 60)

Principales publications
Articles (en préparation) :
Lepetz S., Morand N., « Données archéozoologiques dans le nord-est de la Gaule de La Tène moyenne à l’Antiquité tardive - Synthèse » à partir de la base Myos.
Lepetz S., Morand N., « Paysage animal atrébate de l’âge du Fer à la période romaine : élevage et alimentation carnée ».
Harlaut C., Hayes J., Morand N., Rifa P., « Approche comparée du comblement d’un puits à Alexandrie (Égypte) à l’époque byzantine : résultats archéologiques préliminaires sur le site du Diana ».

Rapports d’études :
Yvinec J.-H., Jouanin G., Morand N., Bouet C., 2016 - Rapport d’étude de la faune du site de Famars « Technopôle » (Nord, 59).
Bemilli C., Morand N., 2015 - Rapport d’étude de la faune du site de Val-de-Reuil, Les Errants « La Goujonnière » (Antiquité) (Eure, 27).
Morand N., 2015 - Rapport d’étude de la faune du site d’Estrées-Saint-Denis « Le Moulin Brûlé » (Oise, 60).
Morand N., 2015 - rapport d’étude de la faune du site d’Amiens « La Caserne Dejean » (Somme, 80).