Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > À la une

Le chien domestiqué deux fois

par Myriam Méziou - publié le , mis à jour le

Si nous avons les preuves que le chien est le plus ancien compagnon de l’Homme, l’origine de sa domestication à partir des loups restait un élément de controverse scientifique. Les données archéologiques sur les chiens anciens d’une part et les données génétiques sur les chiens actuels s’opposaient sur certains points en particulier sur l’origine géographique et la temporalité de cette domestication.

Un article publié dans Science du vendredi 2 juin 2016, issu d’un travail collaboratif international entre archéologues et paléo-généticiens, travail auquel ont largement contribué deux équipes françaises, remet les pendules à l’heure. Il n’y aurait pas eu une seule, mais au moins deux domestications du chien.

Les chercheurs ont analysé les séquences d’ADN de 60 chiens anciens, dont le génome complet d’un individu, à partir d’ossements datant de différentes périodes s’échelonnant du Paléolithique supérieur à l’Age du Bronze et de différentes zones géographiques. Les résultats montrent que les chiens auraient été domestiqués à partir de différentes populations de loup, indépendamment en Europe et en Asie de l’Est à la fin du Paléolithique supérieur, il y a plus de 15 000 ans dans le premier cas, 12 500 ans dans le second.

Les chiens originaires d’Asie seraient ensuite arrivés en Europe, accompagnant vraisemblablement des migrations humaines au cours des 5e et 4 millénaires avant notre ère, remplaçant les chiens indigènes. De ce mélange serait issu une part importante de la diversité des chiens actuels

En France, ce travail interdisciplinaire a été coordonné par Catherine Hänni (paléogénéticienne, PALGENE, CNRS UMR 5553, ENS de Lyon) , Jean-Denis Vigne et Anne Tresset (archéozoologues, UMR 7209 Archéozoologie, Archéobotanique, Sociétés, Pratiques et Environnements – CNRS/MNHN/Sorbonnes Universités) et Christophe Hitte – (généticien, UMR 6290 IGDR, CNRS-Université de Rennes 1).

Science 03 Jun 2016:Vol. 352, Issue 6290, pp. 1228-1231.

Voir en ligne : Article sur Science