Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > À la une

Des chats apprivoisés en Chine plus de 3000 ans avant notre ère

par Myriam Méziou - publié le

Des chats domestiqués ont-ils été apportés en Chine il y a plus de 5000 ans ? Ou des petits félins ont-ils été apprivoisés à cette même époque en Chine ? Il était impossible de trancher entre ces deux hypothèses jusqu’à ce qu’une équipe du laboratoire « Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements » (CNRS/MNHN), en collaboration avec des collègues anglais et chinois1, détermine l’espèce à laquelle correspondent les restes de chat datant d’environ 3500 ans avant J.-C. et découverts en Chine, dans des villages d’agriculteurs. Tous ces ossements appartiennent au chat du Bengale, un cousin éloigné du chat sauvage occidental, ce dernier étant à l’origine de tous les chats domestiques modernes. Les scientifiques apportent ainsi la preuve d’un début de domestication du chat en Chine plus de 3000 ans avant J.-C.. Un scénario comparable à celui connu au Proche-Orient et en Egypte où les relations entre l’homme et le chat se sont développées suite à la naissance de l’agriculture. Ces travaux2 sont publiés le 22 janvier 2016 dans la revue PLOS ONE.

Vue latérale du crâne de chat domestique du site néolithique de Wuzhuangguoliang (Shaanxi ; 3200-2800 avant notre ère)
Vue latérale du crâne de chat domestique du site néolithique de Wuzhuangguoliang (Shaanxi ; 3200-2800 avant notre ère)
@ J.-D. Vigne - CNRS/MNHN

Ils en parlent :

Voir en ligne : Article Plos One