Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Annuaire

DABROWSKI Vladimir

Archéobotanique, archéoentomologie, Arabie orientale, période historiques

Muséum national d’Histoire naturelle
UMR 7209 du CNRS
Archéozoologie, Archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements
55 rue Buffon - Case postale 55
75005 Paris (France)
Tél : 33(01) 40 79 57 01
vladimir.dabrowski@gmail.com





Statut
Doctorant (Sorbonne Universités, Muséum national d’Histoire naturelle, Université Paris 4)

Principales fonctions
Doctorant en archéobotanique et en archéoentomologie

Thèmes de recherche
Peu de recherches archéobotaniques concernant les périodes historiques ont été menées jusqu’à présent en Arabie orientale alors que de nombreuses études ont été réalisées pour l’âge du Bronze, notamment sur l’apparition de l’agriculture en contexte de palmeraie. Les analyses menées dans le cadre de ce doctorat auront pour but de combler ce retard.
A partir d’analyses carpologiques (graines et fruits) et anthracologiques (charbons de bois) menées principalement sur cinq sites de l’Arabie orientale couvrant ces périodes (Mleiha, dir. M. Mouton ; Qalhât, dir. A. Rougeulle ; Qal’at al-Bahreïn, dir. P. Lombard ; Kush, dir. D. Kennet ; Fulayj, dir. S. Priestman), ce projet de thèse questionnera la place des produits végétaux au sein des échanges réalisés à l’intérieur du golfe Persique et de l’océan Indien. Il sera question à la fois de déterminer la nature des produits, leurs potentielles aires géographiques d’origine et leur état durant la commercialisation. Pour ce faire, la complémentarité avec d’autres données archéologiques et les sources écrites sera mise à profit.
La reconstitution des économies agricoles et de l’ensemble des productions qui en sont issues fait également partie du projet. Il s’agira d’obtenir une vision globale de l’alimentation végétale des habitants de l’Arabie orientale pour ces périodes et de tenter d’évaluer les parts consacrées à la consommation locale et/ou à l’exportation. Il s’agira également de reconstituer l’ensemble des systèmes agricoles mis en place, notamment la diversité des pratiques agricoles (ex : récolte, irrigation…).
Un autre axe de recherche développé concernera la reconstruction des paléo-environnements végétaux. A partir des charbons de bois retrouvés en contexte domestique issus d’une utilisation en tant que bois de feu, il est possible de reconstituer les formations végétales exploitées à proximité des sites et, dans notre cas précisément, d’aborder des problématiques liées à la gestion du combustible en milieu aride.
Enfin, la prise en compte des restes archéoentomologiques permettra de fournir des indications sur les conditions environnementales dans lesquelles vivaient les populations ainsi que sur les conditions de stockage des produits alimentaires ; dans ce dernier cas, les restes carpologiques parasités seront aussi étudiés.

Travaux en cours
- Thèse en cours : "Environnements, économies agricoles et échanges en Arabie orientale aux périodes historiques (4ème s. av. notre ère - 16ème s. de notre ère) : approches archéobotanique et archéoentomologique"
- Participation au projet PEPS « Panexplore » (coord. V. Zech-Matterne)
- Participation à l’ANR Kharman (dir. M. Mashkour)

Principales publications
- Bouchaud Ch., V. Dabrowski, M. Tengberg 2016 : « Etat de la recherche archéobotanique en péninsule arabique », Routes de l’Orient, hors-série 2, p.21-37
- Dabrowski V., Ros J., Tengberg M., Rougeulle A. 2015 : « De l’origine et de l’utilisation des ressources végétales en Oman médiéval : première étude archéobotanique à Qalhât », Routes de l’Orient 2, p. 1-13
- Dabrowski V., Tengberg M., Guillemare D., Bouchaud Ch. 2015 : « Analyse carpologique à Sharma : production et circulation des produits végétaux » in Rougeulle A. (éd.), Sharma : Un entrepôt de commerce médiéval sur la côte du Ḥaḍramawt (Yémen, ca 980-1180), Londres : Archaeopress, British Archaeological Reports, p. 417-423

Publications V. Dabrowski 2016