Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > À la une

Le travail des matières osseuses et les productions associées

par Christine LEFEVRE - publié le

Aline Averbouh 2014 – Le travail des matières osseuses et les productions associées, JULIEN m ; et KARLIN Cl. dir., Un automne à Pincevent. Le campement magdalénien du niveau IV20, mémoire 57, Société préhistorique française, Paris, chapitre IV partie 3, 151-186, 11 fig.

Ce texte renvoie au chapitre 4 de la troisième partie (l’équipement et sa production) du livre « un automne à Pincevent » dirigé par M. Julien et Cl. Karlin, publié à la SPF.

Avec près de 126 pièces, comprenant des déchets (71 pieces), des objets finis (38 pieces) et des supports bruts ou ébauches (17 pieces), l’industrie en matières osseuses du niveau IV20 est la plus riche connue à ce jour pour le Magdalénien du Bassin parisien. Essentiellement constituée d’éléments en bois de renne, en général de gros module, cette série témoigne de l’acquisition de cette matière première mais aussi d’un travail (débitage, façonnage, réfection) réalisé pendant l’occupation de certaines unités. Parmi les schémas de transformation identifiés, l’un est particulièrement caractéristique de Pincevent voire du Bassin parisien. Il consiste à produire, à partir d’un bloc primaire constitué généralement par un bois entier, un bloc secondaire représenté par une longue baguette de type bandeau issue d’un débitage par extraction unique. Cette baguette, parfois après un premier ébauchage, fera à son tour l’objet d’un débitage, cette fois-ci par segmentation, conduisant à la production de 3 à 4 supports destinés à être façonnés en pointes de projectile ou en outils biseautés. Le niveau IV20 renferme de nombreux témoins de ces débitages et des productions qui leur ont été associées dont la plupart sont absentes du campement.
En savoir plus :

Voir en ligne : Société préhistorique française