Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > À la une

Dépôts funéraires d’amphisbénidés ou “serpents à deux têtes” sur la plate-forme Uhle, Huacas de Moche, Pérou.

par Christine LEFEVRE - publié le , mis à jour le

Par Salvador Bailon et Christine Lefèvre.

Quatorze espèces animales ont été identifiées dans les tombes mochicas (100-
800 apr. J.-C.). Parmi eux, la découverte d’amphisbénidés, un groupe de
reptiles connue en Amérique du Sud comme « culebras de dos cabezas » (serpent
à deux-têtes), se présente comme un fait nouveau. Les restes d’Amphisbaena
sp., en particulier A. occidentalis, la seule espèce actuellement présente dans
cette zone, ont été trouvés dans cinq tombes de la Plate-forme Uhle sur
le site de Huacas de Moche. Ceci constitue la première occurrence de ces
reptiles dans des sites archéologiques précolombiens du versant ouest de la
Cordillère des Andes. Les amphisbénidés ont été découverts dans des jarres,
déposées à côté des corps des morts, indiquant ainsi qu’il s’agissait de dépôts
intentionnels et non de vestiges intrusifs. Les offrandes d’amphisbénidés sont
également connues dans le nord-ouest de l’Argentine, dans la culture Ciénaga
(2000-1400 BP), et pendant les périodes de Développement régional, Inca et
Hispano-Indigène (800-250 BP). Ce type d’offrandes ne constitue donc pas
un phénomène culturel isolé, mais doit clairement être considérée dans un contexte temporel et spatial plus large. Le registre iconographique Mochica
apporte des détails supplémentaires et semble indiquer que ces animaux
pourraient avoir un lien avec la mort et le sacrifice, mais aussi avec la Voie
Lactée. La découverte de ces taxons apporte de nouvelles données pour la
compréhension de leur rôle rituel et de leur fonction symbolique dans les
tombes de la culture Mochica.