Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Thèses de l’UMR > Thèses soutenues

Thèse de Roz Gillis

par Christine LEFEVRE - publié le , mis à jour le

Sujet de thèse : Contributions ostéologiques et isotopiques à l’étude de l’élevage laitier dans l’Européen Néolithique. Thèse soutenue le 13 septembre 2012.


- Gillis Roz ->art 167
Directeur de thèse : J.-D. Vigne
Contact : gillis@mnhn.fr


Composition du jury :

M. EVERSHED Richard, Professeur, Président

M. VIGNE Jean-Denis, Directeur de Recherche Classe exceptionnelle CNRS, HDR, Directeur de Thèse

Mme BALASSE Marie, Chargée de Recherche CNRS 1e classe, HDR, Examinateur

Mme TRESSET Anne, Directrice de Recherche 2e classe CNRS, HDR, Examinateur

M. BURGER Joachim, Professeur, Rapporteur

M. PETERS Joris, Professeur, Rapporteur

Mme ARBOGAST Rose-Marie, Chargée de Recherche 1e classe CNRS, HDR, Examinateur



Résumé de la thèse :

L’objectif de la thèse est de contribuer à la connaissance des débuts néolithiques de la production laitière en Europe, à partir des restes archéozoologiques. Ce travail apporte une révision des pratiques et des référentiels actuels utilisés en archéozoologie pour la mise en évidence de l’exploitation laitière. Il propose une amélioration des techniques de détermination des espèces (mouton et chèvre) et des âges d’abattage (vache). Il les met en pratique sur trois grands sites néolithiques de Méditerranée nord-occidentale (Trasano, Italie ; Font Juvénal, France, La Draga, Espagne) et, en association avec l’analyse des isotopes stables, sur un site du 5eme millénaire avant J.C. (Popină Borduşani, Roumanie). En s’appuyant sur ces sites de référence, l’analyse factorielle des correspondances des âges d’abattage de 152 sites néolithiques européens indique que les stratégies de subsistance mixtes (lait et viande) existaient dès le Néolithique ancien. Aux périodes postérieures, dans certaines aires culturelles, les pratiques se spécialisent et se diversifient, visant une intensification de la production laitière.


Mots-clés : lait, âge d’abatage, vache, mouton, chèvre, Néolithique, Europe, archéozoologie, isotopes stables, analyse factorielle des correspondances