Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > À la une

Un chiot égyptien momifié infesté par les parasites

par Christine LEFEVRE - publié le


Les récits des grands auteurs grecs tels Pline, Homère ou encore Aristote font état de la présence de parasites sur les animaux domestiques dès l’Antiquité, toutefois l’identité réelle de ces insectes hématophages, vecteurs potentiels de nombreux pathogènes, restait jusqu’à lors inconnue. Les recherches conduites par deux chercheurs du laboratoire d’archéozoologie du Muséum* (UMR 7209) à El-Deir en Egypte lors d’une mission dirigée par Françoise Dunand et Roger Lichtenberg de l’Université de Strasbourg rapportent le premier cas archéologique d’ectoparasitose animale en Égypte Antique. L’étude archéozoologique conduite sur près de 400 chiens momifiés a permis de mettre en évidence la présence de très nombreux ectoparasites sur la momie d’un jeune chien datée de la période romaine. L’étude archéoentomologique conduite sur l’animal a pu révéler la présence massive de la tique brune du chien Rhipicephalus sanguineus Latreille, 1806 (Acari : Ixodidae) et de l’hippobosque Hippobosca longipennis Fabricius, 1805 (Diptera : Hippoboscidae). Le pelage comprenait en outre de très nombreux restes de mouches sarcosaprophages (Diptera : Sarcophagidae et Calliphoridae), source potentielle de myiases. Toutes ces espèces, vectrices potentielles de multiples pathogènes (piroplasmose canine, hépatozoonose, ehrlichiose monocytaire…) pourraient être responsables de la mort prématurée du chien.

Publié en ligne le 3 août 2013 dans l’International Journal of Paleopathology, l’article sera prochainement édité dans un volume thématique "Palaeoparasitology" dirigé par Françoise Le Mort (CNRS, UMR 5133, Archéorient : environnements et sociétés de l’Orient ancien, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon) et Marjan Mashkour (CNRS, UMR 7209, Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements, Muséum National d‘Histoire Naturelle, Paris).

Contacts : Jean-Bernard Huchet (huchet@mnhn.fr) et Cécile Callou (callou@mnhn.fr)
* Muséum national d’Histoire naturelle, UMR 7209 du CNRS, Archéozoologie, Archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements, case postale 56, 55 rue Buffon, 75005 Paris (France)

Voir en ligne : Lire l’article