Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Animation de réseaux, collaborations

BioArcheodat

par Christine LEFEVRE - publié le , mis à jour le

De 2004 à 2008, l’unité a animé le projet ACR Archéologie du territoire national « Inventaire, premiers traitements et mise à disposition des données archéozoologiques holocènes du tiers nord de la France », afin de structurer la communauté nationale des archéozoologues pour réagir contre la dispersion et, finalement, la perte, des données archéozoologiques nationales.
L’unité a amplifié cette action, à partir de 2008, avec le partenariat du Muséum, du CNRS, de l’INRAP et du MCC et le soutien financier de l’ANR Corpus, dans le cadre du projet BioarchéoDat (2008-2011).
Sous le titre « Sociétés, pratiques et environnement : données et résultats de l’archéozoologie et de l’archéobotanique métropolitaines » et l’acronyme BioarchéoDat, ce réseau national animé par l’UMR mobilise une importante part de la communauté nationale des bioarchéologues du CNRS, de l’INRAP, des Universités, et de Collectivités territoriales.
Il cherche à :
* dresser l’inventaire des données archéozoologiques et archéobotaniques de France métropolitaine,
* à les ordonner, les conserver sur le long terme et les mettre à disposition de tous sous la forme de deux bases de données nationales ouvertes ou largement partagées, I2AF et ArboDat,
* à publier, région par région, une série de travaux de recherche présentant des synthèses chrono-culturelles critiques et raisonnées des données accumulées,
* à développer une vingtaine d’opérations collectives de recherche thématiques d’intérêt international concernant l’histoire de la chasse, de l’élevage, de la cueillette, de la fructiculture, de l’agriculture, de l’interaction entre pratiques agricoles et pastorales, et de l’environnement.
Ce projet a mobilisé pratiquement tous les laboratoires français impliqués dans l’archéozoologie ou l’archéobotanique, ainsi qu’une importante part des bioarchéologues de l’INRAP. Les résultats sont très positifs : I2AF réunit 4680 références bibliographiques (111 560 données faune ; 57 600 données flore), ArboDat a été mis en place, 35 articles et 2 ouvrages, tous collaboratifs, sont parus, 95 communications ont été présentées aux colloques, 5 tables rondes ont été organisées, 21 diplômes (Master, Thèses) ont été engagés et souvent menés à terme. En outre, des liens se sont établis au sein de la communauté, valorisant le travail des chercheurs INRAP. Les institutions partenaires continuent de soutenir le projet au-delà de la période de financement ANR.

Les principaux laboratoires impliqués dans le réseau BioarchéoDat en 2011 (en vert, la part de botanistes, en jaune, celle des archézozologues).